top of page
  • Photo du rédacteurMarionB

Fêter Halloween… autrement.

"Halloween est une fête commerciale, qui incite à la surconsommation de produits non-durables, augmente la consommation de sucreries sur-emballéés et mauvaises pour la santé"
Oui, je sais.
Alors pourquoi tu fais des ateliers sur le thème d'Halloween ?

Comme vous me connaissez, que vous savez que la sauvegarde de notre belle planète me concerne, vous vous dites peut-être vous aussi que je manque de cohérence...


Alors je vous raconte !

Halloween n'est pas une fête française. Cela fait peu de temps d'ailleurs que nous la fêtons en France - il y a 25 ans environ.

Enfant, je n'ai donc pas fêté Halloween. Et lorsque j'ai vu arriver cette fête, je l'ai jugée commerciale ( pas faux : ce sont effectivement des marques qui l'ont fait venir en France ! ).

Une fois encore, c'est le fait d'être maman qui m'a fait avancer sur le sujet.


Étant maman, et de plus investie en parentalité positive, je vois plein de mauvais côtés à la manière dont nous fêtons Halloween en France :

  • Il y a l'achat de diverses babioles qui ne servent qu'une fois dans l'année (voire qui sont jetées la semaine suivante) : décoration, déguisements et accessoires divers...

  • Il y a la surconsommation de bonbons et autres friandises trop sucrées évidemment (et souvent sur-emballées)

  • Et surtout, j'avoue être dépassée par cette vision : des enfants allant sonner aux portes en réclamant des bonbons, des adultes qui leur en donnent et finalement des enfants qui mangent des bonbons donnés par des inconnus. Où est l'intérêt éducatif ? N'est-ce pas même contraire à tout ce que nous, parents, cherchons à leur transmettre tout au long de l'année?

  • Et enfin, il y a ce truc étonnant : même si chez toi il n'y a habituellement pas de bonbons, même si tu ne fêtes pas Halloween, pour peu que tu habites dans un village avec plus de 3 maisons, quelques jours avant le 31 octobre, ton fils / ta fille / ton conjoint (raye la mention inutile) te dit : "il faut acheter des bonbons !" Euh ... J'ai pas le droit de choisir si je veux fêter Halloween ?

J'ai compris que même si moi je ne voulais pas d'Halloween dans ma maison, il viendrait à moi malgré tout.


Et donc j'ai essayé d'en trouver aussi du positif.

En premier lieu, Halloween est une occasion (rare !) où il est admis (même recommandé !) que les enfants sortent déguisés, alors qu'habituellement les déguisements restent à la maison. Jouer à être quelqu'un d'autre participe à la construction de l'identité propre des enfants. En plus, c'est FUN... et encore plus quand les adultes jouent aussi le jeu ! Cela donne incontestablement un parfum magique et exceptionnel à cette soirée.


De plus, alors que nos enfants entendent parler des émotions très souvent, ils ont peu l'occasion de vivre la peur (et tant mieux !). Pourtant, comme toutes les émotions, c'est en expérimentant la peur que notre cerveau apprend à lui donner une juste place. A Halloween, les enfants se promènent dehors, dans le noir, et jouent à avoir peur ... dans un cadre sécurisant puisque c'est "pour jouer".


Enfin, Halloween est une fête qui "oblige" les parents à se rendre disponible pour accompagner les enfants dans la rue. Cela peut donc être un moment de partage familial, qui va participer à renforcer les liens parents-enfants.


Bilan

J'ai eu envie que mes enfants puissent fêter Halloween, en gardant les points positifs, et en mettant de côté les aspects qui ne correspondent pas à mes valeurs. J'ai donc cherché comment fêter Halloween autrement, avec mes enfants, avec ceux des autres.


Mon ambition est qu'Halloween soit à la fois :

  • fun et magique, notamment en laissant l'opportunité aux enfants de se déguiser,

  • une occasion de vivre la peur dans un cadre sécurisant et bienveillant,

  • un moment de partage entre les parents et les enfants

et aussi :

  • bon pour la santé des enfants, donc évidemment sans distribution de sucreries,

  • n'incitant pas à la surconsommation de babioles pastico-beurk-pas durable,

  • éducatif, en accord avec les choix parentaux faits tout au long de l'année.

J'ai à ce jour créé 2 formats d'ateliers

Vous me connaissez bien maintenant, vous savez que la première chose que j'ai faite c'est de créer un nouveau jeu d'énigmes !

Le premier date de 2020 (déjà !), le second est tout nouveau de cette année ... il y en aura peutêtre d'autres !


les jeux d'énigmes

  • Halloween (7-9 ans) : un jeu d'énigmes à vivre dans le noir, avec des épreuves qui font trembler ... juste comme il faut !

  • Une sorcière maléfique (8-11 ans) : enfermés dans la pièce par une sorcière en colère, il va vous falloir réciter la formule magique pour pouvoir sortir !

Ces deux jeux sont proposés chez moi pendant les vacances de la Toussaint. Le second est déplaçable dans les médiathèques et centres de loisirs, ou même chez vous ! Il est d'ailleurs aussi disponible à la location.


la chasse aux indices

La proposition des jeux d'énigmes ne me satisfaisait pas complètement, car ce ne sont pas des ateliers familiaux.

C'est donc en 2021 que j'ai créé la chasse aux indices d'Halloween.

Dans cet atelier, vous venez avec vos enfants, déguisés s'ils en ont l'envie. Avec vos lampes de poche et vous fouillez le jardin à la recherche des indices. Chaque enfant résoud une énigme adaptée à son âge [de 3 à 11 ans], avec votre aide (notamment pour les plus jeunes).

A vivre à Campbon le 31 octobre !


Cette année encore, je suis ravie de vous permettre, ainsi qu'à vos enfants, de fêter Halloween ... autrement !

(Ateliers à retrouver dans la billetterie ICI )



Comments


bottom of page