top of page
  • Photo du rédacteurMarionB

Espace construction libre

Dans cet espace, le principe est simple : on construit ce que l'on veut.

La valeur de cet espace tient à 3 ingrédients essentiels.


La qualité du matériel

Le matériel accessible est en bois, éventuellement teinté dans la masse. Des matériaux nobles, agréables à manipuler, avec un rendu toujours superbe.

C'est la qualité du matériel qui invite les enfants à mettre toute leur attention et leur soin dans sa manipulation, et affine encore leur motricité.


Dans mon espace il y a en premier lieu le travail magnifique de Tête de bois, et aussi :

  • divers éléments Grimm's

  • plusieurs lots Grapat

  • quelques éléments Tickit

Ces éléments proviennent d'achat sur les sites jeumeconstruis et tangrammontessori.



L'absence de modèle à suivre

Pour certains enfants, c'est reellement difficile de ne pas suivre un modèle. En tant qu'adulte, il s'agit de reussir à initier la construction, sans en prendre le lead, sans la guider. C'est un vrai travail sur soi !

Lors de mes interventions en centre de loisirs, j'observe régulièrement des animateurs qui ne peuvent s'empècher de diriger la construction, de mettre du sens ("ah oui, tu construis un chateau, d'accord. Alors il faut une tour ..."), de mettre de l'ordre ("si tu as commencé avec l'arc en ciel, alors tu le prends tout entier"). Cela montre à quel point nous avons été formaté ... et à quel point il est important de proposer autre chose aux enfants, pour que leur imagination et leur créativité n'aient pas de limite !


Parfois, il faut du temps pour que l'enfant se lance dans la mise en oeuvre de sa propre idée. Quoi qu'il en soit, la fierté est toujours au RDV !


La sécurité de chacun

Liberté de construction ne veut pas dire liberté de TOUT faire.

Notamment, toute violence physique ou verbale entre enfants nécessite une intervention rapide de l'adulte : les objets en bois sont magnifiques ... et aussi lourds et potentiellement douloureux quand ils arrivent sur la tête ! ET certains mots font bien plus de mal qu'un bout de bois ...

Le respect de l'autre et le partage sont à poser comme des incontournables de l'espace.

Une construction commencée par un autre ne peut être détruite volontairement, et complétée seulement avec l'accord de son architecte fondateur.

Il m'est arrivé, notamment lors de mes interventions en centres de loisirs, d'éloigner un enfant de cet espace parce qu'il n'en respectait pas les règles et mettait donc les autres en insécurité - physique ou émotionnelle.


S'il n'y a pas de modèle à suivre, l'attitude de l'éducateur doit, elle, être exemplaire.

Je n'hésite pas à demander à l'enfant-bâtisseur :

Es-tu d'accord si je place un bonhomme ici ?
Est-ce que c'est ok pour toi que je fasse ...
J'ai envie de faire un pont ici, est-ce que tu valides ?
Qu'as-tu en tête ? Veux-tu que je t'aide ?
Est-ce que ca le fait pour toi si X vient nous aider aussi ?

Ces questions n'ont de sens que si le "non" de l'enfant est pris en compte ...


Pour moi, il s'agit à la fois de montrer à l'enfant la valeur de sa parole, tout autant que de lui donner l'exemple sur la manière dont il peut s'adresser aux autres bâtisseurs.


Conclusion :

Cet espace est à la fois un espace de liberté, d'expression de soi, qui permet le développement de l'imagination. En même temps, c'est un espace de respect, où l'enfant apprend le vivre-ensemble.

En somme, une activité ludique, dynamique et éducative comme je les aime !

Tout à fait complémentaire avec le parcours sensoriel pieds nus que je vous présentais dernièrement ...

Comments


bottom of page