top of page
  • Photo du rédacteurMarionB

La Tour Math'léfique

Dernière mise à jour : 4 août 2023

Je vous présente aujourd'hui ce jeu que j'ai créé il y a 2 ans pour travailler le calcul mental avec ma fille. Je le sors souvent lors des ateliers "jeux de maths", et les enfants l'aiment beaucoup.

Aujourd'hui c'est mon fiston qui l'a choisi dans l'étagère de jeu : cela m'a donné l'envie de vous le présenter.

Il est en effet très efficace pour travailler le calcul mental, tout en étant ludique ... et facile à fabriquer pour la maison.

La Tour Math'léfique est un jeu mathématiques, inspiré du Jenga et du Compte est bon.



Dans cet article, je vous présente le jeu dans ces 2 versions actuellement existantes et vous indique ensuite comment fabriquer le votre.


Déroulement du jeu "La Tour Math'léfique"

Version 1 : fin de primaire, collège

Les enfants commencent par disposer les morceaux de bois, en plaçant à la base les rouges, puis en remaontant les oranges, les jaunes, les verts et enfin les "sans-couleur".

On joue à tour de rôle.

A son tour, le joueur lance les 4 dés.

Avec les 4 résultats des dés et les 4 opérations (addition, soustraction, multiplication, division), il va chercher à obtenir un des résultats inscrits sur les morceaux de bois. Il explique aux autres joueurs son calcul, puis retire le morceau de bois comportant son résultat. Il le pose ensuite devant lui.

C'est ensuite au tour du joueur suivant.


Le joueur qui, dans un geste malheureux, fait tomber la tour, rend la dernière planchette obtenue.

Lorsque la tour est tombée, chacun compte ses points :

  • 10 points pour chaque morceau rouge,

  • 5 pour chacun des oranges,

  • 3 pour les jaunes,

  • 2 pour les verts,

  • 1 pour les "sans couleur".

Le vainqueur est celui qui a le plus grand total de points.


Adaptation :

Suivant le niveau d'aisance en calcul des joueurs, j'impose ou nom l'utilisation des 4 dés. A vous de jauger ...

Il est possible de proposer aux joureurs de se mettre en équipe de 2, et favoriser ainsi l'entraide.


Les points positifs :

Ce mode de calcul du score est intéressant, car il motive les enfants à chercher le plus grand résultat possible, et donc à utiliser la multiplication (oh, tables tant aimées, quelle joie de vous retrouver ici !). Pour un lancer de dé, le joueur va réaliser plusieurs calculs, afin de déterminer sa meilleure option. Les autres joueurs doivent rester attentifs, pour vérifier le résultat. L'entraide entre joueurs est évidemment possible !

Ce n'est pas un jeu de rapidité : les joueurs ont la possibilité d'utiliser un brouillon ou du matériel de manipulation pour calculer sans être pénalisé. Cela ralenti simplement la vitesse de jeu.

Le hasard introduit par le lancer de dé renouvelle systématiquement l'allure de la partie, et permet de réduire les écarts provoqués par le degré d'aisance en calcul mental de chaque joueur : il ne suffit pas de savoir compter !

Au niveau éducatif, ce jeu met en jeu la persévérance - élément essentiel aussi pour la réussite en mathématiques et notamment lors de la résolution de problèmes.


Les points de vigilance :

Une première remarque à faire sur ce jeu est qu'il nécessite de nombreux calculs, et demande donc que l'enfant soit un minimum à l'aise en calcul mental. Je le propose à mes élèves à partir du Cm1/CM2 seulement, et jusqu'à la fin du collège. Trop tôt, le risque est que ce soit trop difficile pour l'enfant et donc d'oter le côté ludique. Un peu plus loin dans l'article, vous découvrirez la version 2, adaptée aux enfants plus jeunes.

Le point faible de la "Tour Math'léfique" est sa lenteur de jeu si les enfants ne sont pas à l'aise en calcul mental. Attention aussi à la fatigabilité des élèves. Pour ma part, j'y joue avec 2 ou 3 enfants maximum, et je prévois plusieurs lots de dés, pour que les joueurs puissent réfléchir en même temps. Je n'hésite pas à donner des pistes lorsque les joueurs sont en difficulté.


Version 2 : à partir du CE1

Le principe est le même, à la différence que les élèves vont jouer avec 4 dés à 10 faces (numérotés de 0 à 9), en utilisant seulement les additions et les soustractions. Il y a alors seulement 36 morceaux de bois au lieu de 60 dans la version 1.

Une fois que la tour est tombée, chaque joueur compte ses points en additionnant les valeurs des morceaux de bois qu'il a récolté. Ce décompte pourra se faire de tête, en calcul posé ou bien avec usage du matériel de manipulation auquel est habitué l'enfant (perles ou timbres Montessori par exemple)


Dans cette version, le jeu est accessible aux enfants à partir du CE1, voire dès le CP.


Fabrication

Vous pouvez fabriquer vous-même ce jeu, comme je l'ai fait moi-même, en peu de temps.

Matériel nécessaire :

- 1 jeu en bois type jenga. On en trouve dans les magasins genre Gifi (c'est là que j'ai acheté la tour colorée de la version 1, et celle en bois naturel de la version 2), ou bien dans les "foires à l'euros" des hypermarchés, pour une dizaine d'euros. Cette version chez Amazon peut convenir aussi.

- 4 dés à jouer standard (pour la version 1), 4 dés à 10 faces pour la version 2. Ces dés se trouvent dans les magasins de jeux de société. Voici une proposition chez Amazon ici.

- des marqueurs indélébiles noirs ou colorés. J'aime beaucoup la marque Sharpie : une bonne durée de vie, des couleurs variées qui marquent bien sur le bois, le carton, le plastique ... Ils se trouvent dans les supermarchés au rayon des fournitures scolaires, ou bien ICI.


Vous avez réuni le matériel ?

Prêt ? C'est parti !

Pour la version 1 :

- numérotez les 12 morceaux rouges de 49 à 60 (ou bien 9 morceaux en bois naturel avec un marqueur rouge). Pensez à indiquer le numéro sur les 2 plus petites faces de chaque planchette.

- numérotez les 12 morceaux orange de 37 à 48

- numérotez les 12 morceaux jaunes de 25 à 36

- numérotez les 12 morceaux verts de 13 à 24

- numérotez les 12 morceaux en bois naturel de 1 à 12 (si vous avez seulement 57 morceaux comme c'est apparemment souvent le cas, ne notez pas les chiffres 1, 2 et 3).

Dans mon cas, les 12 morceaux en bois naturel sont les restes de la version 2, pour laquelle seulement 36 planchettes sont nécessaires. J'ai donc utilisé pour mes deux versions 2 jeux de 48 planchettes.

Voilà, c'est fini ! Vous êtes déjà prêts à jouer !


Pour la version 2 :

- numérotez les 36 planchettes de 1 à 36, sur les deux plus petites faces.

C'est prêt !


D'autres jeux pour travailler le calcul mental ?

Dans le même esprit que ce jeu, vous pourriez apprécier le formidable "Opération Amon Ré", un jeu Haba. Pour les enfants dès le CE1.



Comments


bottom of page